Réalisations

Quelques retours clients

Suite à l’écriture d’une biographie ou récit épisodique :

Merci pour ce récit. J’ai été agréablement surpris par le côté romancé, cette mise en scène théâtrale, parfois assez drôle qui représentait très bien ce que j’ai pu dire.

Yann L

Merci Karine. Vous avez le chic pour retranscrire ce que je vous ai raconté. Quand je lis votre texte, je m'évade et j'ai l'impression que ce n'est plus moi.

MF A.

Merci Karine. Vous avez le chic pour retranscrire ce que je vous ai raconté. Quand je lis votre texte, je m'évade et j'ai l'impression que ce n'est plus moi.

MF A.

Merci Karine. Vous avez le chic pour retranscrire ce que je vous ai raconté. Quand je lis votre texte, je m'évade et j'ai l'impression que ce n'est plus moi.

MF A.

Merci pour ce récit. J’ai été agréablement surpris par le côté romancé, cette mise en scène théâtrale, parfois assez drôle qui représentait très bien ce que j’ai pu dire.

Yann L

Merci pour ce récit. J’ai été agréablement surpris par le côté romancé, cette mise en scène théâtrale, parfois assez drôle qui représentait très bien ce que j’ai pu dire.

Yann L

Merci pour ce récit. J’ai été agréablement surpris par le côté romancé, cette mise en scène théâtrale, parfois assez drôle qui représentait très bien ce que j’ai pu dire.

Yann L

Merci Karine. Vous avez le chic pour retranscrire ce que je vous raconte. Quand je lis votre texte, je m'évade et j'ai l'impression que ce n'est plus moi.

MF A.

Merci Karine. Vous avez le chic pour retranscrire ce que je vous ai raconté. Quand je lis votre texte, je m'évade et j'ai l'impression que ce n'est plus moi.

MF A.

Merci Karine. Vous avez le chic pour retranscrire ce que je vous ai raconté. Quand je lis votre texte, je m'évade et j'ai l'impression que ce n'est plus moi.

MF A.

Merci pour ce récit. J’ai été agréablement surpris par le côté romancé, cette mise en scène théâtrale, parfois assez drôle qui représentait très bien ce que j’ai pu dire.

Yann L

Merci pour ce récit. J’ai été agréablement surpris par le côté romancé, cette mise en scène théâtrale, parfois assez drôle qui représentait très bien ce que j’ai pu dire.

Yann L

Merci pour ce récit. J’ai été agréablement surpris par le côté romancé, cette mise en scène théâtrale, parfois assez drôle qui représentait très bien ce que j’ai pu dire.

Yann L

Suite à la publication d’articles :

Merci à Karine LIMOUZIN, pour ce très bon article sur notre livre ! Elle y décrit avec justesse le parcours de nos « personnages » qui ne sont autres que des membres de la famille de P..

Valérie L

Merci à Karine LIMOUZIN pour cette belle visibilité et la qualité de rédaction de l’article

Aurélie R

Merci à Karine LIMOUZIN pour cette belle visibilité et la qualité de rédaction de l’article

Aurélie R

Wow Karine, je vous félicite pour l’article. Vous avez couvert tous les aspects d’une façon très agréable et très attractive à lire. Merci beaucoup pour ce bon article qui certainement va booster notre activité.

Ludmila C.

Wow Karine, je vous félicite pour l’article. Vous avez couvert tous les aspects d’une façon très agréable et très attractive à lire. Merci beaucoup pour ce bon article qui certainement va booster notre activité.

Ludmila C.

Merci à Karine LIMOUZIN, pour ce très bon article sur notre livre ! Elle y décrit avec justesse le parcours de nos « personnages » qui ne sont autres que des membres de la famille de P..

Valérie L

Merci à Karine LIMOUZIN pour cette belle visibilité et la qualité de rédaction de l’article

Aurélie R

Merci à Karine LIMOUZIN pour cette belle visibilité et la qualité de rédaction de l’article

Aurélie R

Merci à Karine LIMOUZIN pour cette belle visibilité et la qualité de rédaction de l’article

Aurélie R

Retours de la formatrice au métier de biographe sur des productions écrites :

Belle réalisation avec ce récit vivant, clair et bien construit autour d’une thématique qui donne sens et lien aux propos. La voix de votre narrateur est incarnée et l’écriture est fluide, ce qui rend la lecture agréable.

Isabelle S

Le texte sonne juste. C’est un récit centré sur la vie professionnelle du narrateur […] l’essentiel est perceptible : son esprit d’entreprise et la joie que la création de sa société lui a procurée.

Isabelle S

Particuliers

Extraits de récits de vie ou biographies rédigés

 

Passion des notes, passion des autres

 Aurais-je dû m’attendre à cela finalement ?

 Car c’est drôle, mais je suis né à l’école… Un signe du destin ? Peut-être… Toujours est-il que, mes deux parents étant instituteurs, je suis né au sein même de l’école. Et je ne l’ai plus jamais quittée. 

 Je m’appelle Yann L. et je suis originaire de Saint-Guyomard, petit village de quelques centaines d’âmes du pays des légendes, niché dans la campagne morbihannaise entre Vannes et Ploërmel.

 Je suis un enfant des Fifties, ces fameuses années rock’n’roll, même si ce n’est pas tout à fait précisément vers le style d’Elvis que je me tournerai plus tard. Mais cela, à l’âge des culottes courtes, je n’en sais encore rien, jusqu’à ce que mes parents nous fassent découvrir à mon frère et moi l’univers de la musique. 

 À cinq ans, tout commence…

[…]

 

 

Extrait de la biographie personnelle d’une cliente souhaitant transmettre à ses petits-enfants son parcours de vie.
« Nous avons passé de merveilleux moments et quelques fichus quarts d’heure, comme dans toute existence, certainement. Mais ces mauvais moments, au crépuscule d’une vie, je dirais qu’il faut les oublier, pour ne retenir que les bons.
La vie n’est pas triste et quand la mort voudra de moi, c’est qu’il sera l’heure. Je le dis à mes petits-enfants : “J’ai 94 ans, je ne vais pas vivre éternellement et un jour, je partirai. Il ne faut pas vous en faire. C’est la vie”. « 

Extrait de nouvelles de fiction

Après l’ombre la lumière

Nouvelle primée 4e au concours de nouvelles de la ville de La Baule

Nouvelle à lire en entier ici => Après l’ombre la lumière – Eté 2020

Il fut un temps, pas si lointain, où la mouette rieuse se sentait étonnamment seule, à même le sable. Une plage vierge de toute trace humaine, dénuée de cri d’enfant s’agitant autour d’un château de sable construit de guingois, et du patchwork de serviettes et parasols colorés accueillant les grappes d’estivants profitant d’une mer d’huile. Des Vagues à la plage Benoit, d’Escoublac au quartier des oiseaux, du Guézy à la gare, tout n’était que vide, silence et morosité. Chaque soir, le soleil se couchait seul sur l’horizon, privé de ses spectateurs, offrant pourtant chaque jour un spectacle saisissant d’ombres rougeoyantes se mêlant aux nuages clairsemés. 

Une période temporaire certes, mais ô combien particulière, vient de commencer. Nous sommes le 30 mars 2020. 

 Suzanne est assise à l’ombre des pins […]

Sois beau et tais-toi !

Je le vis entrer dans le hall d’un pas nonchalant, la veste impeccablement refermée sur une cravate de couleur, elle-même assortie au pantalon. Mon Dieu, quel goût ! Quelle idée lui a donc pris de s’accoutrer de la sorte depuis quelque temps ? L’envie de paraître jeune, de rester à la mode, ou de casser les codes encore trop fermés des traditions à la française ? […]

[…] Je me désole en mon for intérieur d’encore et toujours constater tant de condescendance en un seul homme. Mais pourquoi ? Pourquoi lui ici ? N’aurait-il pas dû rester dans ce lointain pays chaud, là où il a su perfectionner sa nonchalance avec talent […]

Avoir 20 ans en bord de mer

Non, aujourd’hui n’est pas le premier jour du reste de ma vie. Peut-être, sans doute, la première page d’un nouveau chapitre, un prologue à de nouveaux récits se déroulant dans ces mêmes lieux, baignés de quiétude et bercés par les embruns de l’océan, à peine tourmentés par les caprices du ciel. La vie s’y écoulera toujours paisiblement, très loin des affres du quotidien de celles et ceux qui ne prennent plus le temps de s’arrêter, et de regarder autour de soi, simplement.

Aujourd’hui, je m’apprête à souffler mes bougies. Vingt jolies bougies harmonieusement disposées par maman sur la tarte aux fraises, ma préférée évidemment. […]

Ma vie, mon amour…

Titre du sujet d’un concours de nouvelles — 8e place

C’est à la lecture de ces premiers mots que tout bascula un matin d’automne, alors que les arbres, soufflés par les habituelles bourrasques de saison, se dévêtaient de leurs parures dorées, que la pluie ruisselait lentement le long de la vitre du salon, rappelant les longs mouvements tout en douceur d’une sonate de Beethoven.

Blottie auprès de la cheminée, où crépitait un feu rougeoyant emplissant la petite pièce tout en bois d’une apaisante chaleur, drapée dans le confortable plaid que m’avait légué grand-mère, je m’étais enfin décidée à ouvrir le paquet posé devant moi de cartes postales jaunies ; celles-ci attendaient pieusement depuis tant de semaines, que je sois prête à entendre leurs vérités.

[…] 

Apaisée par cette douce vérité, recroquevillée dans le fauteuil aux accoudoirs devenus rêches par les années, je contemplais le crépuscule naissant à travers les carreaux, et m’endormis, sereine, alors même que les dernières braises se mouraient doucement dans l’âtre fumant. 

« 

Associations & Presse

Quelques articles de presse

Presse locale généraliste 

Presse économique départementale  

Liste non exhaustive d’articles rédigés, à lire ici => L’Informateur Judiciaire, média économique du 44